Création

Né à Fès en 1935, Mohamed SERRAJ grandit près de son père, fromager et de sa mère, excellente cuisinière, dans les casseroles de laquelle il aime à mettre son nez. C’est ainsi que sa passion pour le commerce et les métiers de bouche se développent.
Maraîcher dans un premier temps, sur le prestigieux marché de « Rssif », il se lance dans la vente de légumes en gros entre sa ville natale et Casablanca.
Puis, au début des années soixante, en plein développement économique, Mohamed Serraj fait le constat que Casablanca n’a pas de pâtisseries à la hauteur de celles de Fès. Il a l’idée de s’y installer, pour faire découvrir un savoir-faire familial : les gâteaux. Il ouvre la porte de sa maison, achetée dans le quartier de Derb Sultan, pour y vendre ses gâteaux : C’est un réel succès.
Cette merveilleuse aventure, ainsi que cette réussite exemplaire est le fruit d’une collaboration et d’une extraordinaire complémentarité entre Mohamed et Touria Serraj. En effet il peut laisser vagabonder son esprit créatif en toute quiétude puisqu’il sait que son épouse, Touria, est là pour s’assurer de la bonne gestion et pour optimiser l’organisation de la pâtisserie. Ainsi il sait être attentif à l’ouverture du Maroc sur le monde, et soucieux de proposer toujours de nouvelles saveurs, il introduit la pâtisserie occidentale aux côtés des produits traditionnels.

La maison Serraj, une histoire de famille

En 1992, Driss Serraj, l’aîné de ses enfants, rénove la pâtisserie de Derb Sultan avant de s’attaquer à la construction d’un nouveau point de vente et en 2000 la Pâtisserie 2 mars ouvre ses portes. Résolument plus moderne, il souhaite donner un nouvel élan à la Maison Serraj. Pendant près de dix ans, il développe l’entreprise familiale en élargissant l’activité, notamment grâce à de nouvelles collaborations avec de nombreux traiteurs. Toutefois, Driss a su faire évoluer cette Maison tout en respectant la fabrication artisanale et traditionnelle des pâtisseries marocaines.
L’année 2007, la Maison Serraj écrit une nouvelle page de son histoire. Après dix années d’études en France, plusieurs expériences dans de grandes maisons en France et à travers le monde, Reda Serraj rejoint l’entreprise familiale. Il a un esprit novateur, une créativité sans limite, une connaissance des produits et du marché. Sa première tâche est l’ouverture, en Mars, d’un nouveau laboratoire, afin de conquérir de nouveaux marchés et développer son implantation à travers le pays. Puis en juin, le relooking de la Pâtisserie 2 Mars, et la création d’un concept unique pour les futurs points de vente, symbolisant cette envie de modernité et d’ouverture.
En 2017, c’est le quartier Socrate qui a été choisi pour l’ouverture du troisième point de vente, ce dernier reflète l’ambition de la Maison Serraj de poursuivre sa stratégie de développement bâtie sur la proximité de ses clients, à travers un réseau de boulangeries-pâtisseries qui s’étend de plus en plus. .